Hypnose Ericksonienne

L’Hypnose Ericksonienne est à l’origine des « thérapies brèves orientées vers la solution« , c’est à dire, des approches ou le changement désiré (et non la seule cause du problème) est placé au centre de l’attention. C’est une approche pragmatique, stratégique, centrée sur le changement.

Dans ce cadre, les différents effets hypnotiques n’ont plus pour but d’ impressionner un public, mais d’exister comme des métaphores, des leviers, au service de l’action thérapeutique.

Nous connaissons tous des états hypnotiques dans la journée, lorsque l’on perd l’attention, que l’on rêvasse, ou lorsque l’on s’abandonne à la lecture d’un récit ou à la vision d’un film. Les états d’hyper-conscience sont également des états hypnotiques. Nul besoin de se perdre ni de s’oublier en état modifié de conscience.

C’est un état tout à fait naturel. Chacun peut y parvenir et apprendre à s’auto-hypnotiser.

L’hypnose, parce qu’elle permet une présence accrue de la partie inconsciente, ouvre l’accès à des ressources indisponibles dans un état ordinaire de conscience. En effet, on considère que l’inconscient est un réservoir de ressources à découvrir et à utiliser.

Au cours de la vie, l’inconscient se construit à travers des expériences différentes. L’inconscient est le gardien de l’équilibre. Il sait conserver cet équilibre mais n’est pas forcément un bon maçon. Ainsi, il arrive qu’à certains moments de la vie, nous souhaitions être ou agir autrement mais que cela nous paraît difficile voire impossible. Un dialogue avec l’inconscient permet de restaurer un équilibre qui convient autant au conscient qu’à l’inconscient.


L’art de l’hypnose Ericksonienne est de bénéficier de cet état inconscient pour aller vers un mieux être. Les applications sont diverses et variées. Il peut s’agir d’un travail de psychothérapie, d’apaisement du comportement alimentaire ou de la douleur, de sortie de l’insomnie, des angoisses, ou bien tout simplement d’un travail de développement personnel….