Nouveau : la Micronutrition

La micro-nutrition prend sa source dans les recherches scientifiques qui ont pu démontrer l’influence du mode de vie et des choix alimentaires sur la santé.

Elle se pratique en prévention, en parallèle à un suivi médical et peut même permettre de réduire les effets secondaires ou d’augmenter l’efficacité de certains traitements par des modifications alimentaires et de mode de vie en adéquation avec l’état de santé et une complémentation alimentaire si nécessaire.

Nous vivons dans un monde en pleine évolution, or notre génome change à un rythme très lent (0,2 % depuis 50 000 ans). En parallèle les troubles fonctionnels sont de plus en plus fréquents. Nos corps ne savent pas toujours s’adapter à tous ces changements.

Les micro-nutrition vient aider tout un chacun à faire les meilleurs choix pour sa santé et beauté intrinsèque dans le monde dans lequel nous vivons.

Beaucoup d’entre nous ont « un truc » qui ne nous satisfait pas mais puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie nous vivons avec. Certaines personnes ont plus de « trucs » que d’autres. Il peut s’agir de notre morale, de notre physique, de la manière dont notre vieillissement évolue, de manques, de trop-pleins, d’un état de santé insatisfaisant, de troubles fonctionnels…

La micro-nutrition s’intéresse à chaque individu d’une manière unique. Nous sommes tous dotés de bagages uniques à la naissance grâce à notre génétique. Nous avons 23 paires de chromosomes. C’est notre potentiel. A partir de ce potentiel nous exploitons la moitié. L’exploitation de notre génome, et donc de notre potentiel, dépend de facteurs internes (mon état émotionnel, physique) et externe (mon mode de vie, mon environnement). Tous ces facteurs font qu’un individu a de multitudes de chances de se développer de manière différente selon son potentiel génétique mais aussi selon les gènes qu’il exprime dans sa vie quotidienne.

L’origine du « truc » qui nous embête peut se trouver dans notre génome, notre métabolisme, nos choix de vie, notre psychologie.

La nutrition fondamentale s’intéresse à cette frontière là « Comment avec les bagages que j’ai eu je peux optimiser une santé meilleure, prévenir des troubles fonctionnels, être naturellement qui je suis et promouvoir la santé au quotidien ? ».

L’influence que l’on peut avoir sur l’expression de notre génétique (pour fabriquer tel ou tel protéine par exemple) s’appelle l’épigénétique et c’est une merveilleuse porte d’entrée pour s’influencer positivement.

En effet une carence ou l’excès d’un seul nutriment peut provoquer une sur-stimulation ou sous-stimulation de la synthèse de certaines protéines et, soit, passer inaperçue, soit avoir des effets néfastes sur la santé.

Nous sommes tous dépendants de nos propres besoins et de l’offre qui se trouve autour de nous pour y répondre, que ce soit physique ou affectif. Le corps exprime ses manques et ses envies mais parfois au détriment de notre santé au global. Ainsi, une personne pourra avoir besoin d’une quantité supérieure d’antioxydants car elle fume 30 cigarettes par jour. Le corps répondra à ce besoin en acheminant les antioxydants aux poumons pour satisfaire son besoin « d’éteindre le feu » et en privant le reste du corps des antioxydants dont il a besoin dans ce cas particulier. Les antioxydants (extincteurs de feu) nous protègent contre les radicaux libres (comme des étincelles issus de nos réactions métaboliques) et nous savons qu’une alimentation riche en antioxydants est favorable pour prévenir le cancer.

La micro-nutrition nous invite à prendre soin de nos intestins afin de jouir d’un état intérieur favorable, protégé. Un intestin qui souffre est comme une porte d’entrée trouée. Si vous ne faites pas le ménage régulièrement la maison est encrassée.

Un état de stress, le sport intensif… peuvent augmenter nos besoins en différents nutriments et affecter certains organes plus que d’autres et ainsi laisser s’installer des troubles fonctionnels.

Une carence ou surcharge alimentaire peut provoquer des dysfonctionnements métaboliques chroniques.

Des choix alimentaires inadaptés peuvent créer un stress de plus pour le corps qui doit savoir s’en libérer, se détoxiner, s’en protéger.

A qui s’adresse la Micro-Nutrition ?

La micro nutrition peut trouver des solutions pour ceux qui :

  • Souffrent d’un syndrome métabolique et donc d’obésité (tension, hypertension, prise de poids, insuline, cholestérol) ou de diabète
  • Ont essayé de perdre du poids mais c’est comme si leur corps n’y arrive pas
  • Ont un état émotionnel qui les pousse à avoir des compulsions, des addictions
  • Se sentent particulièrement anxieux et en mauvaise forme
  • Veulent favoriser leur santé cardiovasculaire
  • Considèrent qu’ils sont trop souvent malades et veulent trouver des solutions plus naturelles et préventives pour être en forme
  • Se sentent en mauvais état de santé général et pourtant ne sont pas malades
  • Se sentent particulièrement fatigués
  • Souffrent de maladies auto-immunes (pas pour traiter la maladie mais pour optimiser l’état)
  • Souffrent d’i’inflammations
  • Subissent trop souvent des états dépressifs, de tristesse, de confusion mentale, manque de concentration
  • Ont des malaises (sans que cela soit provoqué par une maladie)
  • Veulent mieux vieillir, être plus en forme le plus naturellement possible
  • Souffrent d’intolérances
  • Ont régulièrement des céphalées
  • Souffrent de troubles du sommeil
  • Ont des colopathies, des crises de foie, le syndrôme du côlon irritable, un inconfort digestif inexpliqué et pourtant bien suivi par le corps médical
  • Souffrent d’infertilité alors qu’il n’y a aucune raison médicale d’être infertile ou ont le projet de faire un enfant
  • Veulent optimiser leurs performances ( sport, mémoire)
  • Veulent favoriser la santé de leurs enfants.

Comment se passent les séances ?

Lors de notre première rencontre, nous commençons à collaborer par un suivi précis et personnalisé. Un maximum de paramètres qui influent sur la santé sont revus. Le premier rv peut durer 1h15. De plus, vous aurez un travail à préparer avant votre arrivée. Les rvs suivants dureront maximum une heure. Possibilité de se voir à Chantemerle Lès Grignan ou de travailler par Skype.

Pour le suivi il faut se voir au moins 2 fois mais selon le cas nous pourrions être amenés à nous voir tous les 3 ou 4 mois au départ. Un suivi annuel peut ensuite être mis en place si désiré.

C’est un travail parcipitatif ou nous établissons ensembles des projets de changement afin d’améliorer votre état de base. Les évolutions obtenues sont notées ensembles et suivis en détail. Nous pourrions aussi parfois converser par mail en dehors des séances sans surcoût.

Quand on décide d’avoir un suivi micro-nutritionnel on est prêt à s’investir pour sa santé et sa forme. Les changements effectués nécessitent un temps d’observation et d’échange.

En aucun cas ce travail ne remplace un suivi médical en cas de maladie. Ce n’est pas non plus un remède miracle mais un travail approfondi collaboratif afin que vous puissiez prendre votre santé en mains. Parfois même elle pourra démontrer le besoin d’avancer psychologiquement vers votre but pour optimiser les résultats.

Formations :

  • D.E.S.S. Nutrition, Diététique et Contrôle des Aliments, Université Paris XI, 1995
  • Fondements Biochimiques et Physiologiques de la Médecine Fonctionnelle et Nutritionnelle, Pf. Vincent Castronovo, 2018

Sentez vous libre de m’appeler pour en discuter plus longuement et savoir si vous êtes prêt à franchir le pas pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.