Explorer votre comportement alimentaire

Vous mangez comme vous mangez sans vous poser de questions, vous  ne vous sentez pas forcément très bien mais, tant pis, vous vous remplissez de sucreries, saucisson, glaces, chocolats et encore…

Vous êtes vous déjà demandé comment votre corps réagit à tout ce vous ingurgitez ?

Savez vous être enchanté de manger de la bonne nourriture appétissante pour votre corps et votre esprit.

Savez vous faire d’un petit plat, un festin… savourer chaque bouchée et vous éveiller à une nouvelle conscience de l’acte de manger.

Les documents qui alimenteront cette partie du blog auront pour but d’ouvrir les portes vers une façon de manger saine, joyeuse et libre de frustration.

MEDITATION ECRITE

Avant de commencer, mettez vous dans une position confortable et décidez de prendre quelques minutes pour vous, rien que pour vous. Vous allez explorer votre comportement alimentaire, apprendre à vous connaître davantage en tant que consommateur et peut-être même prendre la décision d’aller plus loin, de vous enrichir davantage avec chaque découverte…

Prenez vos dispositions pour être à l’écoute de vous même. Peut-être même pouvez vous mettre une bonne musique de fond qui vous permet d’être très très confortable. Puis, lorsque vous êtes prêt…

Rappelez vous d’un plat qui était fait par quelqu’un de proche qui a compté pour vous.

Ca, y est ?

Maintenant, concentrez vous sur la première chose qui se présente à vous…

Est-ce une émotion, une image, une ambiance, cette personne proche et ce qu’elle représentait pour vous, un parfum, une saveur… ?

Cela vous fait-il du bien ? Si oui, comment cela agit sur votre manière d’être bien en vous, sur votre digestion ?

Sinon, quel effet sur vos émotions, votre digestion ? Il y a-t-il un rapport avec une intolérance quelconque ?

Dans ce cas, recommencez avec un aliment qui vous fait du bien en général et laissez votre imagination le lier à une ambiance, une personne, un souvenir et peut-être une promesse, tout naturellement, sans faire d’effort, juste en laissant venir ce qui vient.

Et je peux vous parler de promesses plus en profondeur. Oui, nous sommes entourés de slogans publicitaires par rapport à l’alimentation. Nous sommes hypnotisés par les publicités. Nous prenons des suggestions subliminales de l’industrie alimentaire sans protection aucune. Quelles promesses se lient à quel aliment ? Avez vous des croyances profondes erronées vis à vis de l’alimentation ? Si oui vous le saurez car votre ressenti ou envie va différer de votre pensée logique. Sinon, vous êtes en accord, en harmonie avec cet aliment et ce qu’il vous apporte vraiment.

Maintenant, prenez du recul et demandez vous si cela vous satisfait ou pas.

Faites la liste des aliments, ce à quoi ils sont liés et les croyances que vous avez ingurgité sans le savoir et ce que ces aliments vous apportent en réalité. Si nécessaire, je peux vous proposer un accompagnement diététique ou nutritionnel pour en savoir plus sur le sujet (pour vous aider voici un lien vers un site d’intérêt : http://mieuxmanger.fr/).

Rajoutez y le côté symbolique (voir exemples…)

Aliment

Symbolisme

Pensée profonde Illogique

Ce que je crois

Pensée logique Raisonnée

Ce que je crois

Tarte aux Pommes

Ma Grand-Mère

Amour, Plaisir

Cette tarte va me faire prendre 1 kg mais j’en ai tellement envie. Plus j’y pense, plus j’ai envie.

Cette tarte m’apporte des calories mais prise au goûter je peux me le permettre. Merci Mamie

Yaourt Danone

Bien-être, douceur, velouté, sensualité, feminité

Plus en mange mieux je me porterai et plus belle je serai

Le yaourt est un aliment qui peut me faire du bien mais je peux le remplacer par d’autres aliments

Bravo. C’est la première étape vers le changement. Ce n’est pas parce que vous savez qu’il y a une dualité en vous que cela va disparaître mais c’est la première étape vers sa disparition. C’est à cette étape que ma thérapie (hypnose et thérapies brèves de l’inconscient) intervient pour aider ces deux parties de vous à se reconnaître, à se reparler, à se comprendre et à se libérer de fausses croyances et intégrer des croyances plus harmonieuses.

Il se peut que vous n’arrivez pas à relier les aliments à qui ou quoi que ce soit. Il se peut qu’il y ait une coupure de sensorialité qui s’est installée en vous un jour, certainement pour une bonne raison, mais aujourd’hui, cela vous fait-il du bien ? Comment savoir si vous avez assez mangé si vous ne le sentez pas ? Quelle maîtrise avez vous sur ce que vous mangez ? Pouvez vous vraiment sentir le plaisir de bien manger ou est-ce-que ce plaisir reste dans votre imaginaire sans habiter votre corps ?

Parfois certains évènements de la vie sont entre vous et cette harmonie à laquelle vous pouvez aspirer… des émotions, des traumas… C’est peut-être le moment pour vous de vous en occuper pour vous retrouver et recommencer à vivre sereinement avec votre alimentation ou cela germera-t-il dans votre esprit plus tard ?

Heureusement, ce qui a été transformé un jour peut se transformer encore, se développer et évoluer car votre inconscient est prêt à reconnaître l‘avantage de vous rendre ces qualités sensorielles car cela vous permet de gagner en maîtrise et vous permet de vraiment savoir ce qui est bon pour vous. Cela demande un travail personnel et une disposition à être prêt à changer vos habitudes et à accepter le changement.

Et surtout, ne pensez pas trop à vous plaire dans la découverte de qui vous êtes en tant que consommateur, car cela risque de vous ouvrir des portes vers de nouvelles découvertes!!!!

Illusions Optiques

 

danseuse
Vous pouvez voir cette danseuse tourner dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans l’autre sens,
tout dépend si vous utilisez votre cerveau droit ou gauche…

Observez maintenant quels types de pensées la font tourner dans quel sens.

Qu’en déduisez vous ?

Arrêter de Fumer par Hypnose

Arrêter de fumer, est-ce simple ou compliqué ????

De nombreuses personnes se disent qu’il n’est pas facile d’arrêter de fumer et vous donnent de nombreuses bonnes raisons d’y croire… ils ont essayé d’arrêter, ils ont vécu une lutte intérieure énorme et y sont arrivés, ou pas… et pour ceux qui y sont arrivés… quand ils se retrouvent dans certaines situations rêvent secrètement de se retrouver là, avec la cigarette à la main en train de…. oui, osons le dire…. fumer encore. Pourquoi ne pas oser l’avouer, parce que leur entourage a tellement souffert de leur mauvaise humeur lors du moment de sevrage qu’ils ne veulent plus repasser par là!!!

Comment font-ils pour arrêter de fumer ? Pour beaucoup, grâce à la volonté en tout cas. Se sont-ils déjà demandés d’où vient cette grande force intérieure qui les pousse à faire le contraire de leur volonté ? Pourtant, c’est évident, c’est en eux, c’est là… au fond. C’est fort, c’est illogique, c’est tenace et ca ne va pas forcément dans le sens de nos valeurs ni nos envies, n’est-ce pas ? Allons, je vous donne un indice… c’est une partie de nous que nous ne connaissons pas si bien mais avec qui on vit tous les jours…. oui, c’est l’inconscient. J’ai plutôt tendance à penser que si nous devons vivre tous les jours avec la même personne et voulons vivre heureux, autant que l’on s’arrange pour que l’entente intérieur du foyer soit la meilleure possible et pour ca il y a besoin d’un minimum d’écoute, d’interaction et de connivence pour que chacun soit bien dans la place qu’il occupe.

Quand on arrête de fumer par hypnose, on arrête de fumer entièrement… oui… entièrement… avec toutes les parties de soi. Imaginez que vous arrivez à convaincre une personne avec beaucoup de force et d’aptitudes à vous accompagner lors d’un voyage dans la jungle amazonienne, vous vous sentiriez bien plus à l’aise, n’est-ce pas ? Rappelez vous, que cette force intérieure qui vous a poussé à fumer jusqu’à maintenant peut servir à quelque chose…. elle peut être employée pour vous libérer de la cigarette… 

nirvana

 C’est le nirvana, n’est-ce-pas ???

Cela se fait étape par étape ou tout d’un coup… à vrai dire, tout dépend de vous… de votre volonté d’arrêter de fumer, de votre capacité à accepter la nouveauté, à vous enrichir davantage tout en arrêtant de fumer, car non seulement, vous arrêtez de fumer mais en même temps, vous vous enrichissez de nouvelles capacités, attitudes, croyances, valorisant vos valeurs profondes et même si la cigarette a été pour vous votre meilleur compagnon jusqu’à maintenant, vous savez au fond de vous que vous méritez bien plus que la cigarette comme compagnon, n’est-ce pas ??? Et même si vous avez peur de lâcher cette dernière cigarette, c’est même rassurant, car cela veut dire que vous n’aimez pas le vide et n’allez surtout pas sauter dans le vide mais vous allez construire votre nouveau futur libéré de la manière la plus confortable possible pour vous.

Et c’est peut-être pour ca que lorsque l’on s’arrête de fumer par hypnose, on perd l’envie de fumer. On arrête totalement, dans les sensations corporelles, les pensées, les désirs et on peut se concentrer totalement à cette nouvelle vie libérée de la cigarette et même être très confortable face à un entourage fumeur. Oof… oui, vous gardez la bonne entente avec votre entourage et êtes libre de faire ce que vous voulez…

clin-d-oeil

Gestion du poids et hypnose

Pour la première fois en France une étude teste l’apport de l’hypnose dans la perte de poids. Elle est organisée par l’Arche, organisme de formation en hypnose éricksonienne, LaNutrition.fr et les Editions Thierry Souccar. L’étude sera supervisée par le médecin nutritionniste Arnaud Cocaul (Paris). Une partie des volontaires suivra un régime amaigrissant seul (conçu par le Dr Cocaul), l’autre (environ 100 personnes) suivra ce régime, mais recevra en plus le soutien de l’hypnose et de l’EFT (emotional freedom technique).

L’hypnose moderne

L’hypnose permet d’apprendre à agir sur soi et sur ses comportements. Il est ainsi possible d’apprendre à gérer et à canaliser ses envies, ses pulsions, ses émotions. On apprend aussi à éviter de compenser un stress par de la nourriture et à chercher du plaisir ou du réconfort dans les sucreries. C’est à partir d’une problématique apparente – comme peut l’être une compulsion alimentaire- que l’hypnose agit sur les comportements qui sont à l’origine de moult problèmes.

Toute personne qui suit un régime alimentaire parvient uniquement à se restreindre par un effort de volonté, qui est une véritable lutte avec elle-même, générant ainsi de la frustration. La frustration crée de l’obsession et renforce l’envie…  ce qui prépare le terrain idéal pour une rechute ! Au moindre prétexte (stress supplémentaire, coup de fatigue…) la volonté vacille et les pulsions reviennent de plus belles.

Il est donc nécessaire d’apprendre à gérer son stress afin d’agir sur l’origine de sa problématique. La frustration ne doit pas dominer la personne : l’envie d’être bien et de prendre soin de soi doit la supplanter. C’est à cette condition que le changement devient évident et agréable.

Dans le cadre des changements alimentaires, par exemple, il s’agit de faire comprendre à l’inconscient l’intérêt du plaisir : c’est un plaisir de manger sainement ! Il faut comprendre que les gens ne sont pas coupables de ce qui leur arrive. Il faut donc déculpabiliser et savoir à quel niveau on va pouvoir agir, tant au niveau conscient qu’inconscient.

Un travail sur mesure

Dans le cas de la gestion des compulsions alimentaires le praticien en hypnose crée un lien et un dialogue avec la partie inconsciente de la personne qu’il accompagne pour l’aider à générer une nouvelle façon de gérer le stress. Ainsi la compulsion peut disparaître, le changement devient simple et accessible, les résistances disparaissent.

Bien évidemment les comportements ont une origine différente en fonction de chaque individu. C’est au praticien de trouver le ou les facteurs qui ont déclenché les comportements négatifs et surtout la ou les solutions qui vont convenir à telle personne ou à telle autre. La personne accompagnée retrouve sa liberté d’action et sa capacité à gérer simplement  ses envies et ses réactions.

Ce travail en amont facilitera l’intervention du diététicien : sans compulsion, une alimentation équilibrée prescrite devient facile à suivre sans être gênée par des résistances d’ordre

Etude Obepi 2012 sur la prévalence du surpoids et de l’obésité en 2012

Depuis 15 ans à l’initiative de Roche, l’enquête nationale ObÉpi analyse tous les trois ans la prévalence du surpoids et de l’obésité en France. Les données d’ObÉpi-Roche constituent une source unique d’informations sur la situation française de l’obésité et du surpoids et leur évolution depuis 1997.

Réalisée par Kantar Health, cette étude de référence est conduite sous la direction d’un comité scientifique indépendant composé du Dr Marie-Aline Charles (médecin épidémiologiste et directrice de recherche à l’Inserm – Unité 1018 « Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations »), du Pr Arnaud Basdevant (chef de service et responsable médical du pôle endocrinologie de la Pitié-Salpêtrière) et du Pr Éveline Eschwège (directeur de recherche honoraire de l’Inserm).

 

COMMENT LA NUTRITION PEUT VOUS AIDER A ATTEINDRE L’EQUILIBRE

C’est l’histoire de l’œuf et de la poule :

 

Est-ce la psyché qui influence le corps physique ou le corps qui influence la psyché ?

Nous savons maintenant, grâce à de nombreuses études scientifiques qu’il y a une influence entre nos comportements alimentaires et notre santé physique et psychique. Cette influence va avoir plus ou moins d’impact sur un terrain fragilisé. Ainsi, plus nous allons mal, plus les comportements bienfaisants envers soi-même auront de l’impact et vice versa.

Nous ne sommes pas égaux face à ces influences. Nous sommes influencés par notre génétique, notre environnement et également par notre manière de croire en ce que nous faisons.

La nutrition, une science se basant sur des faits réels et concrets, permet de revenir à un équilibre corporel qui aura pour effet de retentir sur la santé psychique.

 

ET SI C’ETAIT POUR RETROUVER VOTRE POIDS DE FORME …

Savez vous que de nombreuses astuces prenant pour source des études nutritionnelles permettent de retrouver un poids de forme dans le plaisir ? Sans mettre en place des restrictions frustrantes, il est possible d’aller vers le poids voulu (sauf en cas de maladie) en choisissant de comprendre et d’appliquer la manière dont vous pouvez brûler plus de calories plus facilement.

Je propose des séances individuelles à Saint Restitut.

A travers un apprentissage nutritionnel et vos propres choix, vous décidez des changements que vous avez envie de mettre en place pour retrouver la ligne.

Il peut y avoir une recherche inconsciente de prise de poids (compulsions, stress, croyances profondes…) . En parallèle, je peux travailler avec vous sur la recherche de nouvelles ressources qui vont dans le sens d’un poids de forme acceptable à tous les niveaux de votre psyché.

Etre à l’écoute de soi, choisir les aliments qui nous conviennent le mieux pour mieux aller, découvrir quel terrain nutritionnel nous avons afin de savoir s’équilibrer, c’est ce que permet le

BILAN NUTRITIONNEL IOMET®


Le bilan IOMET® est le fruit d’une recherche approfondie menée par le Laboratoire NUTERGIA, spécialisé en Nutrition Cellulaire Active®. Après l’observation de milliers de patients, les chercheurs ont mis au point un questionnaire permettant d’identifier 7 terrains biologiques différents. Le déséquilibre prédominant de l’un des 7 terrains permet de définir le maillon faible bionutritionnel.

Ce questionnaire permet d’avoir une vision d’ensemble des risques de dérèglement de l’équilibre santé de chacun. Il permet une analyse précise des besoins spécifiques en nutriments (acides gras, oligoéléments, antioxydants, vitamines, etc.) liés au mode de vie, aux incohérences alimentaires et nutritionnelles.

Un rééquilibrage est proposé à travers des conseils alimentaires adaptés au terrain prédominant et une cure personnalisée de micronutriments selon vos propres besoins.

Pour retrouver l’équilibre je vous propose une approche en deux étapes :

1 « phase de détoxination » importante pour éliminer les surcharges cellulaires et restaurer le capital fonctionnel des cellules,
2 « phase de restructuration » qui a pour objectif de compenser les carences et relancer le métabolisme cellulaire.

Coût du bilan :  20 € plus la consultation 60 €. Possibilité de vous l’envoyer simplement par mail pour 20 €.

Truc no.2 de méditation ou d’auto-hypnose – Porte d’entrée vers un état de conscience modifié

Article de Jean Charles Chabot :

Étant donné le fort intérêt qu’a suscité le truc no.1 de méditation et d’hypnose, voici un deuxième truc que je crois que vous allez aimer. Il est également très facile à intégrer à votre pratique de méditation, d’auto-hypnose, et même si vous êtes thérapeute avec vos clients. Tandis que le truc no.1 visait à réduire le bavardage intérieur et à diminuer les ondes beta, la technique que je vais partager vise à  stimuler les ondes alpha.

Qu’est-ce que les ondes alpha et pourquoi les stimuler?

Ce sont les ondes cérébrales qui vibrent à un cycle de 8-12 Hz et qui sont généralement présentes lorsque notre corps est relaxe et libre de stress. Les ondes alpha devraient être celles prédominantes à notre état normal, mais dû au stress élevé de notre société contemporaine, il n’en est pas toujours ainsi. Un niveau équilibré d’ondes alpha est caractérisé par un état de relaxation physique et mentale, donnant également accès au potentiel créatif de l’individu. Elles stimulent la résolution de problème, stabilisent les émotions, augmentent la mémoire et facilitent l’apprentissage. En effet, les recherches semblent démontrer que dans cet état, il soit plus facile de retenir et d’assimiler de l’information.

Les ondes alpha en hypnose et auto-hypnose

C’est d’ailleurs pourquoi en auto-hypnose, les ondes alpha sont intéressantes à développer puisqu’elles permettent d’absorber plus aisément les suggestions et facilite la “programmation”. 

Je vous confierai d’ailleurs qu’il se passe rarement une session d’hypnose avec un client sans que j’utilise la technique que je vais vous partager, et qui se pratique les yeux fermés. Je crois qu’elle peut être utilisée par tous les thérapeutes dont les clients bénéficieraient d’un état modifié de conscience, soit avec objectif d’introspection ou pour stimuler des changements intérieurs. Même en contexte de psychothérapie, cela peut être très utile. Je me rappelle d’ailleurs d’un professeur de psychologie qui disait: “Demandez une question à un client quand il a les yeux fermés et quand il a les yeux ouverts, et vous aurez très souvent deux réponses bien différentes”!

Les ondes alpha et la méditation

En méditation, selon les études d’Anna Wise, les ondes alpha seraient en quelque sorte la porte d’entrée royale vers l’état méditatif,  où les fondations de la méditation sont établies. 

Bien que l’état méditatif comporte également le développement d’ondes theta (que j’élaborerai dans un futur billet de blogue), les ondes alpha sont toutes aussi importantes puisqu’elles représenteraient le pont pour accéder aux contenus les plus profonds de notre conscience. C’est en quelque sorte la première balise à atteindre pour une base méditative solide.

Jose Silva, dans la création de la Méthode Silva, a d’ailleurs également fait du développement des ondes alpha, la fondation de sa méthode. On retrouve aussi plusieurs CD d’entraînement audio qui visent à stimuler les ondes alpha.

Comment stimuler les ondes alpha?

La technique

Voici la technique d’Anna Wise, que est tout comme le truc no.1, fascinamment efficace! Il s’agit tout simplement de fermer les yeux en regardant vers le front (ou le 3ème oeil) à angle de 20-30 degrés. Il y a deux façons de faire cela: 1) la première est de fermer les yeux, d’inspirer profondément en regardant vers le haut, créant une légère tension dans les yeux, et d’expirer en relaxant les yeux, et relaxant tout le reste du corps. Et 2) la deuxième façon est d’effectuer l’inverse, inspirer en relaxant les yeux, et expirer en regardant vers le haut, créant une légère tension dans les yeux. En expérimentant les deux façons, vous allez rapidement découvrir laquelle vous convient le plus.

Cela vous semble trop simple pour être vrai? Je vous avouerai honnêtement que je n’y croyais pas moi-même au début. La première fois que j’ai pris connaissance de cette technique, c’était dans la méthode de Jose Silva et je pensais que ce n’était qu’une façon de stimuler un quelconque effet placebo. 

Et lorsque Dr. Paquette m’a formé à l’utilisation du EEG pour explorer avec mes clients, c’est une des premières choses que j’ai testé. J’ai demandé au client de fermer les yeux, de prendre une grande respiration en regardant vers le haut, et à ma grande surprise, le niveau d’ondes alpha du client a, tout comme mes sourcils,  “grimpé au plafond” instantanément, persistant pour quelques instants, pour ensuite redescendre en conservant tout de même un niveau un peu plus élevé qu’à l’état de base.

Et depuis, je l’utilise fréquemment quand je fais de l’auto-hypnose, de l’hypnose avec mes clients, et quand je fais de la méditation. Cela ne prend pas de temps, c’est facile à effectuer, et un changement mesurable d’état de conscience se produit. Donc qu’y a-t-il à perdre vraiment de l’intégrer? Combiné à de profondes respirations, nous avons tout à gagner à mon avis.

C’est une belle petite technique rapide, facile à intégrer, et qui démarre bien un processus. Il est recommandé de prendre environ 5 à 10 respirations de cette façon, car au-delà de 10, les muscles des paupières se fatiguent et l’exercice devient contre-productif. Pour ma part, j’utilise entre 5 et 8 respirations, que ce soit pour ma pratique personnelle ou avec mes clients.

Autre technique de stimulation d’ondes alpha

Une autre façon de stimuler des ondes alpha, toujours selon les travaux d’Anna Wise, est de visualiser avec les yeux de notre esprit, ou “sensualiser”, comme elle le disait. Le mot “sensualiser” intègre vraiment tous les sens, car plusieurs personnes associent seulement l’aspect visuel, quand ils pensent à la visualisation.

 

Ainsi, s’immerger dans de l’imagerie mentale avec tous nos sens (imaginer être sur le bord d’une plage, voir la mer, sentir le sable chaud sous nos pieds, l’odeur salin de la mer, le vent chaud qui caresse notre visage, le bruit des vagues, les vendeurs de crème glacées qui nous suivent comme des paparazzis, (oups! petit flash-back d’un voyage, désolé :) etc.) stimulerait également les ondes alpha. Ce peut donc être une stratégie pour continuer le développement de ces ondes après l’exercice initial, si le contexte se prête.

Donc voilà chers ami(e)s, pour ce deuxième petit truc! J’espère que vous aimez! C’est évidemment plus difficile à tester lorsqu’on n’a pas de EEG, mais donnez-vous la chance de l’expérimenter quelques fois et vous verrez qu’on ressent clairement une différence dans l’état intérieur qui s’installe en nous, différent même que si nous ne faisions que respirer profondément.

Au plaisir de recevoir votre feedback, et bonne pratique!

Origine de l’article : http://jcchabot.com

Truc no.1 de méditation ou d’auto-hypnose – Réduire le bavardage intérieur!

Article de Jean Charles Chabot :

J’ai le goût aujourd’hui de vous partager un p’tit truc de méditation qui est relativement inconnu, et qui est extrêmement efficace pour réduire le bavardage intérieur! Je l’utilise d’ailleurs en auto-hypnose et en hypnose parfois, pour aider certains clients à calmer leur mental.

Pour ceux et celles qui méditez, ou avez essayé de méditer auparavant, vous avez sûrement remarqué que la première chose que l’on remarque est le flot apparemment incontrôlable de pensées qui émergent à notre conscience. Comme si notre esprit conscient est un singe fou qui saute d’une pensée à l’autre sans notre consentement.

Il existe plusieurs techniques de méditation qui enseignent dans un premier temps la concentration sur un objet. Il peut s’agir d’une chandelle, d’un point en-dessous de notre nez ou sur notre respiration, pour aider à développer un certain contrôle et amener progressivement un état de tranquillité à l’intérieur. Et ces techniques fonctionnent tout de même bien.

Toutefois, il y a une technique spécialement efficace qui a été enseignée par Anna Wise, spécialiste du neurofeedback. Elle a enseigné cette technique à des moines qui avaient plusieurs années de méditation “derrière leur cravate”, et apparemment que la réaction était unanime: ils étaient sidérés de son efficacité et auraient aimé l’apprendre plus tôt!

Elle a scientifiquement démontré (et j’ai également pu le mesurer) que l’utilisation de cette technique réduisait les ondes beta de notre cerveau. Ce sont des ondes entre 12 et 30 Hz, typiquement produites par notre cerveau gauche et caractérisées par l’analyse mentale, le raisonnement logique, apparaissant aussi lorsque nous sommes agités ou excités.  C’est donc une technique qui réduit radicalement notre activité mentale, diminue notre dialogue intérieur, et contrôle le singe en nous!  La voici:

Il s’agit de fermer les yeux, s’assoir confortablement, et de concentrer notre attention sur notre langue avec l’intention de relaxer notre langue. Il s’agit donc de concentrer notre attention sur notre langue et rien d’autre, en la relaxant le plus possible. Et en relaxant, vous allez peut-être découvrir que votre langue s’épaissit, ou semble se raccourcir légèrement. Et vous pouvez même permettre à votre mâchoire de relaxer complètement, peut-être laissant votre bouche s’entrouvrir légèrement. Et chaque fois que vous expirez, imaginez votre langue et la zone de votre bouche relaxer… de plus en plus… avec chaque expiration… En effectuant cela, vous allez immédiatement remarquer, dès la première minute, que le flot de pensées a significativement diminué.

 

Pourquoi est-ce ainsi? C’est parce que lorsque nous pensons, nous avons tendance à parler à l’intérieur de nous-même, et ce, parfois même de façon inconsciente. Et lorsque nous entretenons un dialogue ou un monologue intérieur, notre langue exprime des micro-mouvements. Et il serait impossible d’entretenir un dialogue intérieur lorsque notre langue est VRAIMENT, profondément, relaxe.

Je vous invite donc, à ceux et celles qui le désirent, de tenter cette expérience! Prenez dans un premier temps, une minute seulement dans laquelle vous ne relaxez pas votre langue, n’essayez pas de rien contrôler, et observez simplement le flot de vos pensées. Et après, prenez une autre minute en suivant les directives de relaxation de la langue expliquées ci-dessus, et comparez la différence. Vous allez fort probablement, comme moi, percevoir une nette différence. Vous aurez peut-être même l’impression que le temps se dilate et que la minute semble plus longue.

Bref, c’est un truc qui m’aide personnellement dans mes méditations ainsi qu’en auto-hypnose, et j’ai pensé vous en faire bénéficier! Et si vous l’essayez, n’hésitez pas à partager votre expérience et à partager ce billet de blogue avec ceux et celles à qui cela pourra intéresser!

Bonne méditation!!!

Origine de l’article : http://jcchabot.com